Article de l’Union l’Ardennais

Par Julien Azemar Publié le 24/06/2018 à 17h23

Sur le net, «  les gens nous demandent pourquoi on n’est pas intervenus plus tôt. Mais on ne peut pas pénétrer sur une propriété comme ça  ». Sabrina, présidente de la ligue dans l’intérêt de la société et de l’animal (Lisa), s’agace. Mercredi, l’association est intervenue dans une commune des Ardennes, pour récupérer un bichon, livré à lui-même depuis un an. «  L’an passé, nous étions allés à cette habitation deux fois, la propriétaire n’avait pas voulu nous ouvrir  ». Depuis, il semblerait que la maison soit inoccupée. Inoccupée, mais pas vide : «  nous y sommes retournés avec la gendarmerie, il y avait des toiles d’araignée partout, des déchets jusqu’au genou, un cadavre de chat dans un sac-poubelle à l’extérieur. Et la petite chienne perdue au milieu de tout ça ».

Pendant des mois, raconte Sabrina, les voisins ont nourri l’animal, glissant des croquettes par un trou dans la porte. Quand les membres de l’association récupèrent la chienne, elle est craintive, sale, le poil emmêlé. Prise en charge, baptisée « Choupette », la chienne «  va très bien aujourd’hui. Elle a été toilettée, est en famille d’accueil. Elle recommence à jouer. C’est grâce à une super équipe de gendarmerie et à la ténacité des voisins », se réjouit la présidente de la Lisa, qui annonce qu’une plainte pour abandon a été déposée. «  C’est un délit, il faut le rappeler », insiste Sabrina, dont l’association est actuellement débordée, entre enquêtes et gestion des abandons, «  encore plus nombreux que d’habitude  » en ce début de période estivale.

Pour signaler un cas de maltraitance animale: association Lisa, 06 81 93 62 18, associationlisa.org


Reportage de France 3 Champagne Ardennes

Par Juliette Poirier

Choupette une chienne abandonnée dans une maison ardennaises a été recueillie par l’association Lisa de Charleville-Mézières, la Ligue dans l’intérêt de la société et de l’animal qui vient en aide aux animaux. Elle vivait dans des conditions d’hygiène déplorables, depuis plus d’un an.

Cette femelle bichon d’au moins 6 ans a retrouvé forme et appétit, grâce aux caresses et aux soins de Sabrina, sa sauveuse et de Sylvie sa famille d’accueil.

Et pourtant, Choupette a vécu dans des conditions désastreuses pendant plusieurs mois, enfermée entre les quatre murs de cette maison située aux alentours de Charleville.

Abandonnée par sa maîtresse, la propriétaire du lieu, au milieu de montagnes d’ordures.

Sabrina, la, présidente de la LISA, la ligue dans l’intérêt de la société et de l’animal, très active sur Charleville-Mézières et dans les Ardennes a réussi à faire évacuer la petite chienne, avec l’aide des gendarmes. Ils ont dû traverser un mètre vingt d’immondices accumulées dans cette maison. Un logement qui aurait été déserté par la propriétaire depuis octobre 2017, d’après le voisinage.

L’association a publié un montage photo et vidéo sur sa page facebook pour dénoncer ses conditions de vie.

Si la petite chienne est encore en vie, c’est notamment grâce à ses voisins qui la nourrissaient de croquettes à travers une fente. Désemparés, ils ont donné l’alerte. Laura Hermand, sa voisine et propriétaire d’un husky qu’elle affectionne a laissé éclater sa colère.

La Lisa a porté plainte contre la propriétaire du chien pour abandon d’animal.

Un délit passible d’une peine pouvant aller jusqu’à deux ans de prison et 30 000 euros d’amende.

Une enquête a été ouverte.


Notre publication sur notre page Facebook

Notre vidéo : cliquez ici !

Cela fait un an. Un an que nous nous battions pour rentrer dans cette maison. Un an que les voisins donnait à manger à la petite chienne par un trou sous la porte. Un an que cette petite chienne était « oubliée », perdue dans les tas immondices de sa propriétaire…

Le mercredi 20 Juin 2018, nos bénévoles et une équipe de gendarmes sont rentrés dans ce taudi situé dans une commune des Ardennes. Il faut se frayer un chemin, les déchets arrivent vite aux genoux… Des boîtes, des sachets, des restes de meubles recouvrent le sol.
Dehors, nous retrouvons les restes d’un chat dans un sac poubelle. Le corps du chat était resté là tel quel.

Sur un tas d’ordures, la petite chienne jappait de peur. Finalement, elle s’est laissé attraper par une bénévole et ne s’est pas débattue.
Une fois chez le vétérinaire, nous lui avons retiré les noeuds accumulés sur son pelage et est resté 24 heures en observation. Sa peau est rongée par les puces. Elle a été lavée et toilettée. Elle sent enfin bon !

Elle est actuellement en famille d’accueil où elle réapprend à vivre comme un vrai petit chien de maison, entourée de congénères et d’une famille qui prend soin d’elle en attendant de trouver un adoptant Elle n’est pas encore propre (elle ne sortait pas) mais cela commence à venir !
Elle aurait plus ou moins 6 ans. Nous l’avons appelé Choupette

Nous tenons à remercier les voisins pour leur ténacité, ils donnaient à manger à la chienne tous les jours par un petit trou !
Nous remercions aussi la super équipe de gendarmes qui nous a accompagnée !

L’association LISA a porté plainte pour abandon (passible de 2 ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende). L’affaire est en cours…

Pourquoi avoir attendu si longtemps ?
Parce qu’il y a des lois qui peuvent se retourner contre une association si elle pénètre sur une propriété privée sans autorisation… Et si il n’y a plus d’association, il n’y a plus de sauvetage.


Choupette a trouvé une gentille famille dans les Ardennes 😀

Qu'en pensez vous ?

Votre adresse email ne sera pas publiée.